Alain Gagnon

Directeur, Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie, Université du Québec à Montréal

Alain Gagnon est un chercheur reconnu dans le champ des études politiques, des identités nationales et ethniques, des politiques comparées et des fédéralismes. Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études québécoises et canadiennes (CREQC), depuis 2003, il est aussi le fondateur et le directeur sortant du Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie (CRIDAQ) et du Groupe de recherche sur les sociétés plurinationales (GRSP). Parmi ses nombreuses publications on compte la monographie Alain-G. Gagnon, (dir.), La politique québécoise et canadienne : une approche pluraliste, Québec, Les Presses de l’Université du Québec, collection Politeia, 2014.

 

L’État québécois et les défis de la diversité: mutation des repères culturels et identitaires

Les années 1970 ont vu les États occidentaux proposer des modèles novateurs en vue de répondre aux défis posés par la diversité ethnoculturelle, en mettant de l’avant des politiques pouvant favoriser la reconnaissance des identités culturelles, ethniques, religieuses, nationales et raciales et en posant des gestes concrets en vue de répondre favorablement aux revendications formulées par les minorités. Ce moment identitaire a été suivi d’une période de tensions surtout à partir des années 2000, qui ne semblent pas vouloir s’estomper. La communication entend explorer les liens existants entre trois phénomènes : 1) l’inquiétude formulée par les populations établies de voir des vagues d’immigrants profiter des largesses de l’État social auquel elles n’auraient pas contribué; 2) une insécurité due à la conjoncture économique et politique internationale dont les conséquences sont encore mal évaluées; 3) la perception d’un retour du religieux dans la sphère publique, associée à l’expression d’identités religieuses nouvelles, nourrissant la crainte d’un recul des institutions laïques et aussi, paradoxalement, d’une perte de légitimité des symboles religieux majoritaires.

Ce contenu a été mis à jour le 26 juin 2017 à 14 h 57 min.