Au printemps 2007, après plusieurs mois de controverses publiques sur les accommodements raisonnables, les politiques d’intégration et les minorités ethno-religieuses, la commission Bouchard-Taylor était mise sur pied. Quelques mois plus tard, son rapport était rendu public en mai 2008. Il a connu une réception exceptionnelle dans le monde, étant commenté dans plusieurs pays aux prises avec des défis similaires. Dix ans plus tard, ce projet de livre et de colloque se veut une occasion de réfléchir sur les défis qui ne cessent de s’accroître depuis en matière de diversité culturelle et religieuse. D’autres discussions publiques ont été tenues sur la diversité dans plusieurs pays, notamment sous forme de commissions. Quels en sont les bilans, les impacts et les retombées, les forces et les faiblesses? Comment s’y jouent les rapports entre les experts, les politiques publiques et la société civile? Quelle a été la réception du rapport Bouchard-Taylor ici et ailleurs? Quels sont les modèles de gestion proposés et les résistances qui leurs sont opposées? Entre la neutralité, la laïcité et la sécularité étatiques de plus en plus affirmées, et le maintien de l’influence multiple des majorités religieuses historiques dans un grand nombre de contextes, quels chemins se fraient les droits individuels et collectifs? Les discussions autour du multiculturalisme et de l’interculturalisme ont-elles généré de nouvelles avenues? Les frontières entre cultures et religions se sont-elles déplacées ou reconfigurées? Comment l’athéisme est-il en train de modifier la donne du pluralisme convictionnel? Que signifie le succès que connaissent diverses stratégies de politiques identitaires et populistes dans quelques pays? Comment comprendre les réponses plus ou moins efficaces et leurs variations aux problèmes massifs des réfugiés?

Le colloque comporte trois grandes thématiques qui peuvent être abordées distinctement ou de manière combinée par les présentateurs :
I – Discussions publiques sur la diversité et le pluralisme (commissions, médias, etc.), en particulier la commission Bouchard-Taylor;
II – Théories de la diversité et du pluralisme;
III – Diversité et pluralisme en contextes.

La présente conférence a donné lieu à une reconnaissance de formation continue du Barreau du Québec à hauteur de 13 heures (1,5 heure pour le jeudi; 6,5 heures pour le vendredi; 5 heures pour le samedi).

CE COLLOQUE EST RENDU POSSIBLE GRÂCE À UNE SUBVENTION CONNEXION DU CONSEIL DE RECHERCHE EN SCIENCES HUMAINES DU CANADA (CRSH).